Event header

2018 Atelier pré-congrès 1 : Traiter à l'aide de la réalité virtuelle les troubles simples et complexes liés à l'anxiété : évidences pour les meilleures pratiques

Jun 25, 2018 08:30AM to Jun 25, 2018 12:00PM
Palais des congrès de Montréal

Présenté par : Stéphane Bouchard
Parrainé par : Section de la psychologie clinique
Crédits de formation permanente : 3.25
Remarques :

This workshop is also available in English (June 24, 1:00 pm – 4:30 pm)

Frais :

Membres de la SCP/AIPA : 195 $ + TPS + TVQ 

Non-membres : 275 $ + TPS + TVQ

Membres étudiants de la SCP/AIPA : 125 $ + TPS + TVQ 

Les catégories de délégués correspondent aux catégories de la classification des économies de la Banque mondiale :

  • Catégorie A = économies à revenu élevé (RNB par habitant : 12236 $ ou plus)
  • Catégorie B = économies à revenu intermédiaire supérieur (RNB par habitant : 3956 $ à 12235 $)
  • Catégorie C = économies à revenu intermédiaire inférieur (RNB par habitant : 1006 $ à 3955 $) et économies à faible revenu (RNB par habitant : 1005 $ ou moins)

Cliquez ici pour télécharger la liste des pays

Si vous êtes un résident non canadien vivant dans un pays de la catégorie B ou C, veuillez cliquer ici.

Durée : Une demi-journée (8h30 à 12h00)
Auditoire visé : Clinicien(ne)s, chercheurs et chercheuses, et étudiant(e)s
Niveau de difficulté : Cours d’introduction

Description de l'atelier :

La réalité virtuelle (RV) offre d’importants avantages pour le traitement les troubles d’anxiété (tels qu’ils étaient définis avant le DSM-5) et peut mener à des améliorations réelles et significatives des phobies, du trouble panique, de l’anxiété sociale, du TAG, du TOC et du TSPT. Cette technologie permet plus de contrôle envers les stimuli lors de l’exposition, s’avère moins intimidante pour les clients que l’exposition in vivo, facilite l’accès pour les psychologues aux stimuli anxiogènes, et permet aux thérapeutes d’effectuer des expositions à des stimuli ou des situations qu’ils n’oseraient pas utiliser in vivo. Plusieurs études ont confirmé l’efficacité du recours à la RV dans le traitement des phobies et des essais cliniques avec assignation aléatoire répliquent ces résultats auprès des troubles d’anxiété plus complexes. Des études expérimentales et des essais cliniques plus modestes ont aussi confirmé l’intérêt de la RV pour le TOC et le TAG. Toutefois, le recours à la RV nécessite un minimum de formation, notamment pour comprendre les concepts de sentiment de présence et d’immersion, pour savoir reconnaître et réduire les cybermalaises, maîtriser l’utilisation de cette technologie, etc. Finalement, la popularité grandissante des casques de RV s’accompagne d’une pléthore de nouvelles applications immersives, sans toutefois fournir d’indices sur leur efficacité ni comment les utiliser. Cet atelier a pour objectif de présenter les connaissances empiriques sur le traitement des phobies et des troubles d’anxiété complexes, sur la façon d’appliquer la RV en thérapie, et fournir les nuances à propos de quand et comment l’utiliser.

Résultats d’apprentissage :

  1. Saisir la portée des résultats des études empiriques sur l'exposition en RV dans le traitement des troubles d'anxiété complexes.
  2. Identifier les ingrédients clés impliqués dans l'utilisation de la RV dans le traitement des phobies, du trouble panique, de l'anxiété sociale, du TAG, du TOC et du TSPT.
  3. Savoir comment intégrer la VR dans la TCC traditionnelle des troubles d'anxiété, du TOC et du TSPT.
  4. Reconnaître et gérer les cybermalaises, ainsi que prendre les précautions nécessaires pour les clients.
  5. Décrire comment augmenter le sentiment de présence afin de rendre l'utilisation de la RV plus efficiente..